Retraite NC : épisode I

En tant que RRH, sans être spécialistes de la retraite, il nous faut pouvoir répondre aux questions des salariés comme de nos patrons sur ce vaste sujet. Et, si pour l’accompagnement d’un départ en retraite, ou le calcul d’une provision d’indemnité, nous connaissons notre affaire, que dire sur les réformes en cours et impacts possibles sur notre Caillou ?
C’est l’objet de cet article et je vous proposerai un feuilleton en plusieurs « épisodes » sur ce thème.

Pourquoi est-ce que je vous en parle ?
Le gouvernement Germain souhaite moderniser et rationaliser le régime de retraite calédonien. Il a fait réaliser une étude sur le système de retraite complémentaire des travailleurs salariés de Nouvelle-Calédonie.

Quelques articles de la presse locale à ce sujet :
en
février 2018 et en janvier 2018

Avec la réforme en cours en métropole, tout pourrait s’accélérer cette année et l’annonce d’une « calédonisation » du système de retraite est plutôt anxiogène, non ? Alors essayons de comprendre…

Pour simplifier le système des retraites, le gouvernement français a souhaité mettre en place un régime de retraite unifié et qui incite à travailler plus longtemps. Le projet de réforme des retraites a notamment abouti, au 1er janvier 2019 à la fusion de l’AGIRC et l’ARRCO, acteurs incontournables dans le marché des caisses qui gèrent la retraite complémentaire obligatoire des salariés du secteur privé.
Il introduit également une notion de bonus / malus selon son âge de départ en retraite. Cette réforme met en évidence les différences entre la Nouvelle-Calédonie (et son régime de base porté par la CAFAT) et la métropole (dont le régime de base est porté par la Sécurité Sociale).

Pour mémoire, notre système de retraite est composé d’un régime obligatoire et d’un régime facultatif :

Pour en savoir plus :
La retraite en France (plaquette AGIRC-ARRCO)
Ce qui change au 1er janvier 2019
Explications sur la réforme, Dossier Spécial (de l’Express)

Quelles sont les problématiques posées à la NC ?

Suite à une réunion d’information avec les équipes de la Mondiale (en août 2018), j’ai compris que la réforme métropolitaine impactera la Nouvelle-Calédonie notamment car la CRE / IRCAFEX fait partie d’une fédération d’acteurs sur le marché de la retraite complémentaire qui va devoir appliquer la loi métropolitaine.
Cela questionne la relation entre la CAFAT et la Sécurité Sociale, car l’âge légal du départ à la retraite n’est pas le même pour ces deux régimes de base :

  • 62 ans en métropole, avec 42 années de cotisations -> l’ARRCO / AGIRC sont calés sur ces conditions ;
  • 60 ans en NC, avec 35 années de cotisations -> la CRE / IRCAFEX est actuellement calée sur ces conditions.

La CAFAT et le Gouvernement calédonien pourrait tenter de négocier une « exception » calédonienne mais nos 76 000 salariés et 31 000 retraités (chiffres de 2015) pèsent peu face aux enjeux métropolitains (16 millions de retraités en 2016).

En attendant, l’incertitude plane sur les taux de cotisations (non recouvrés par la CAFAT) qui seront appliqués pour les retraites complémentaires et la problématique de la retraite des indépendants reste à traiter.
Dans le nouveau régime Agirc-Arrco, le système de cotisation évolue et se simplifie avec la mise en place de :

  • 2 tranches de salaire et 2 taux de cotisation,
  • 2 nouvelles contributions d’équilibre,
  • répartition employeurs/employés harmonisée,
  • suppression des cotisations : AGFF, GMP et CET.

Pour en savoir plus :
Visitez le site de l’AGIRC-ARRCO et celui d’Humanis
notamment cette fiche de décryptage, très bien faite ;-p
Et pour la NC, le site de la CAFAT et Service public

Avez-vous eu confirmation de ces nouveaux taux pour votre entreprise ? Etes-vous prêts pour traiter la paie de janvier 2019 ?
Quels seront les impacts pour les salariés à la retraite à partir de ce 1er janvier 2019 ?

Affaire à suivre donc….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *